L’injection contraceptive: Tout ce qu’il faut savoir

 

L’injection contraceptive  est une méthode très efficace. Néanmoins, son efficacité à long terme va de pair avec la capacité de la femme à revenir à temps pour la prochaine injection.Elle est administrée par voie intramusculaire,on en distingue deux types :

Les contraceptifs injectables progestatifs : ils  ne contiennent pas d’estrogène.

Pour prévenir la grossesse, il suffit d’une injection tous les deux ou trois mois, selon le type de contraceptif utilisé.

Exemple: Dépo-Provera, Noristérat, ( le noristérat est la forme d’injectable la plus utilisée actuellement au Bénin)   

Les contraceptifs injectables combinés: Ils  contiennent de l’estrogène et un progestatif.

Ils sont administrés par voie intramusculaire une fois par mois.

Cyclofem®,Mesigyna® 

Mode d’action

Par ailleurs,les injections contraceptives  sont  faites à intervalles réguliers par un médecin, une infirmière ou une sage-femme.

Efficacité

Lorsque les intervalles d’injection sont respectés, l’efficacité est de 99,7% en théorie.Cette efficacité peut être compromise par l’utilisation de certains médicaments (rifampicine, phénylbutazone, certains anti-épileptiques). Ce qui ramène en utilisation courante, l’efficacité de ce moyen de contraception à 94%

Avantages

  • Simple et efficace;
  • N’exige aucune responsabilité quotidienne;
  • Utilisation discrète;
  • Effet prolongé (de 10 à 13 semaines);
  • Rend les menstruations moins abondantes;
  • Ne modifie pas le déroulement des relations sexuelles
  • Il est possible de ne pas avoir de menstruations, pendant la prise de contraceptif injectable, donc ni de crampes ni de saignements.
  • Diminution des infections génitales.
  • N’ont pas d’effet sur l’allaitement.
  • Facile à utiliser

Inconvénients

  • Aucune protection contre les ITSS (Infections transmissibles sexuellement et par le sang);
  • Irrégularités menstruelles ou encore absence de menstruations ;
  • Cause une augmentation de l’appétit chez 50% des utilisatrices donc gain de poids possible;
  • La fertilité est souvent retardée de 6 à 12 mois après l’arrêt
  • Possibilité  de diminution de la densité minérale osseuse;
  • D’autres effets indésirables pourront aussi être présents occasionnellement : maux de tête, irritabilité, ballonnement abdominal

Indications de l’injection contraceptive

  • Les progestatifs injectables conviennent aux femmes mariées en âge de procréer  ayant au moins un enfant
  • Échecs répétés des autres méthodes contraceptives;
  • Intolérance ou contre-indication aux pilules contraceptives;
  • Oublis fréquents de pilules contraceptives;
  • Fumeuses de 35 ans et plus;
  • Les femmes qui allaitent;
  • Les femmes atteintes d’endométriose.

Contre indication de l’injection contraceptive

Les femmes qui sont dans les situations suivantes ne doivent pas prendre l’injection contraceptive :

  • La nulliparité (femme n’ayant jamais conçue )
  •  allaitement et  accouchement depuis moins de six semaines;
  • Grossesse connue ou soupçonnée;
  • saignements vaginaux anormaux ou inexpliqués ;
  • facteurs de risques liés à des problèmes cardiovasculaires ;
  • l’hypertension artérielle ;
  • troubles thromboemboliques ;
  • antécédent d’accident vasculaire cérébral ;
  • Cancer du sein, de l’endomètre ou du col connu ou soupçonné
  • diabète accompagné de problèmes rénaux, neurologiques ou d’affections de la rétine;
  •  maladie du foie (hépatite, cirrhose, tumeurs) ;
  • Les médicaments au long cours(ATB, Anticoagulant, Antiépileptiques)
  • Désir d’un enfant dès l’arrêt de la contraception
  •  les adolescentes et les adultes jeunes (en période de constitution du capital osseux),
  •  Présence de facteurs de risque d’ostéoporose (par exemple, consommation chronique d’alcool et/ou de tabac, antécédent de fracture ostéoporotique chez la mère, traitement au long cours par des corticoïdes de synthèse…).

 .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *